Au cours de la décennie écoulée les études empiriques de l'économie politique sont devenues essentielles aux sciences politiques et économiques. Les variables, les expériences sur le terrain et les quasi-expériences instrumentales ont été vulgarisées dans les deux disciplines. Un nombre croissant de politologues apportent une contribution importante à la recherche en économie et vice versa. L'objectif du réseau pour l'économie politique et empirique (EPEN), dirigé par le Prof. Léonard Wantchekon et basé à l'université de Princeton (Etats-Unis), est de contribuer au développement de ce secteur naissant à travers diverses formes d'échanges académiques et de formations à l'échelle internationale.

L'EPEN organise des ateliers et des conférences tournantes sur divers thématiques en Afrique (au Bénin), en Amérique latine (au Mexique et au Brésil) et à l'université de Princeton (Etats-Unis). Les ateliers et conférences impliquent les étudiants, enseignants et chercheurs de ces trois continents qui partagent des intérêts communs pour l'économie, l'économétrie et l'économie du développement. Les conférences incluent la présentation d'articles de recherches par les étudiants et les chercheurs.

Le premier événement de ce genre s'est tenu en 2013 (26 juillet - 15 août) à Abomey-Calavi au Bénin et a été organisé par l'institut pour la Recherche Empirique en Economie Politique, l'un des trois centres de recherches au sein de l'African School of Economics (ASE). "Démocratie et gouvernance" était le thème de cette première université d'été de l'EPEN.

En 2014 (19 au 28 mai) la deuxième université d'été de l'EPEN a eu lieu à Mexico et était organisée par le centre pour la recherche et l'enseignement des sciences économiques (CIDE). Le thème était "Méthodes Empiriques dans l'Histoire de l'Economie (cliquez ici pour plus d'information)